Chichén Itzá, Mexique

Chichén Itzá, sur la péninsule mexicaine du Yucatan, est la ville en ruines la mieux conservée des Mayas. Depuis 1988, elle fait partie du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO. En 2007, la pyramide Kukulkan qui s'y trouve a été déclarée l'une des sept nouvelles merveilles du monde.

Chichén Itzá est la ville en ruines la mieux conservée des Mayas. La ville historique située sur la péninsule mexicaine du Yucatan est l'une de nos dix principales attractions touristiques du Mexique et l'un des sites les plus visités au monde. Depuis 1988, elle est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. En 2007, la pyramide Kukulkan qui s'y trouve a été déclarée comme l'une des sept nouvelles merveilles du monde.

Advertisement

IMAGES : Chichén Itzá

Galerie de photos : Chichén Itzá

Située à environ 100 km au sud-est de la ville de Mérida, Chichén Itzá est une étape incontournable de tout voyage au Mexique! Tant pour les scientifiques que pour les visiteurs, elle continue de susciter l'étonnement et le respect.

Histoire de Chichén Itzá

Chichén Itzá a été fondée par les Mayas vers 450 après Jésus-Christ. Elle a été construite autour de deux grands cénotes, c'est-à-dire des grottes naturelles dans le sol, remplies d'eau douce, qui se sont effondrées à un moment donné, libérant ainsi l'accès à l'eau.

Le cénote du sud était utilisé comme source d'eau potable, les parois du cénote du nord étaient trop abruptes pour accéder à l'eau et il était utilisé pour un usage sacré cruel : les sacrifices humains. Chichén Itzá signifie littéralement "bouche du puits d'Itzá".

Selon les experts, Chichén Itzá est tombée à la fin du 10e siècle après J.-C. à la suite de combats contre les Toltèques de Tula, qui voulaient y créer une nouvelle capitale. L'architecture toltèque se mêlait à celle des Mayas. Les Toltèques étaient très orientés vers l'armée, ils avaient trois ordres de guerriers - du jaguar, du coyote et de l'aigle. Mais malgré cela, la fin de la domination toltèque arriva en 1224 et après la conquête de Chichén Itzá par les Cocomes, la ville fut livrée à un lent déclin.

Sites touristiques de Chichén Itzá

Le caracol - la tour de l'escargot - constitue un observatoire dans sa dernière phase d'aménagement, Chichen Itza, Mexique - © jgorzynik / Fotolia
© jgorzynik / Fotolia

Parmi les bâtiments les plus célèbres, on trouve la pyramide de Kukulkan, également appelée El Castillo, le temple des guerriers, la fontaine sacrée, un terrain de jeu de balle, l'église Caracol, la salle des 1000 colonnes et la tour de l'escargot. Tous ces bâtiments sont ornés de gravures rupestres et de reliefs qui témoignent de l'extraordinaire savoir-faire des constructeurs.

Pyramide de Kukulkan

Probablement l'édifice le plus célèbre de Chichen Itza, la pyramide de Kukulkan, également appelée El Castillo, Mexique - © jgorzynik / Fotolia
© jgorzynik / Fotolia

La pyramide Kukulkan étaitdédiée au dieu de la renaissance et de la résurrection et mesurait 24 mètres de haut pour une base carrée et 55 mètres de côté. La plate-forme de la pyramide peut être gravie par exactement 91 marches de chaque côté. Pour compléter le nombre de jours de l'année, la 365e marche se trouve au sommet de la pyramide.

Advertisement

Au bas de l'escalier se trouve une tête de serpent qui, le 21 mars et le 23 septembre de chaque année, fait partie d'un spectacle naturel. L'ombre sur les marches relie alors la tête de serpent au sol au sommet de la pyramide.

Un autre phénomène est d'ordre acoustique. Si l'on tape dans les mains devant la pyramide, dans sa direction, l'écho ressemble au cri de l'oiseau divin Quetzal. Si l'on frappe des mains dans l'autre sens, l'écho ressemble au cliquetis d'un serpent à sonnettes. Les scientifiques n'ont pas encore trouvé la raison de ce phénomène.

La pyramide de Kukulkan en abrite une autre, plus petite, à laquelle on accède par un tunnel. Le temple des guerriers de Chichen Itza abrite également une petite pyramide.

Juego de Pelota

Le Juego de Pelota est le plus grand des 500 terrains de jeu de balle du Yucatan. Les chercheurs supposent que le capitaine de l'équipe perdante (ou peut-être de l'équipe gagnante) était décapité à la fin du match et jeté dans le cenote du dieu de la pluie Chac. Sinon, des vierges étaient sacrifiées, préalablement assommées avec des herbes dans un bain de vapeur, puis poussées dans le trou d'eau, les mains liées.

Conseil : Autour de Chichén Itzá, il y a une multitude de stands de vente de marchandises pour les touristes. On peut acheter sans crainte les masques en bois, ceux-ci sont effectivement faits à la main, mais la plupart des objets en argent sont importés de Chine.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
error :