El Escorial de San Lorenzo en Espagne

La résidence royale monastique de l'Escorial, située dans la région de Madrid et datant du 16e siècle, comprend une basilique somptueuse, une fantastique galerie d'art et une vaste bibliothèque.

La résidence royale monastique de l'Escorial se trouve dans la ville de San Lorenzo de El Escorial, à environ 50 km au nord-ouest de la capitale espagnole Madrid. L'imposant palais figure sur notre liste des 10 principales attractions touristiques d'Espagne et est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1984.

Advertisement

L'Escorial à San Lorenzo

Galerie de photos : Résidence royale de l'Escorial à San Lorenzo, près de Madrid

Histoire de l'Escorial

La basilique monumentale de l'Escorial à San Lorenzo, en Espagne, abrite la dépouille du roi d'Espagne Charles Quint - © canadastock / Shutterstock
© canadastock / Shutterstock

L'Escorial a été construit au 16e siècle par le roi d'Espagne Philippe II. D'une part, il voulait célébrer la victoire des Espagnols contre les Français et, d'autre part, il réalisait le souhait de son père, l'empereur Charles Quint, qui souhaitait un magnifique palais funéraire royal avec une église dédiée au saint martyr Laurent. Les ossements de Charles Quint furent par la suite également enterrés dans cette église.

Le roi d'Espagne a fait appel à des astrologues pour choisir l'endroit le plus approprié pour son palais. Le palais monumental et l'impressionnante basilique ne sont pas les seuls édifices construits. L'imposant complexe comprend également un monastère, des tombes, une école, un musée et une bibliothèque.

Bien que certaines parties du palais ainsi que l'église soient richement décorées et élaborées, Philippe a renoncé à tout luxe dans ses propres espaces privés. En raison de sa stricte religiosité, il a fait en sorte que ses appartements soient sobres et dépourvus de tout faste.

Philippe et ses successeurs ont régné sur l'Espagne aux 16e, 17e et début du 18e siècle. Philippe a utilisé le somptueux palais de l'Escorial comme résidence pendant 14 ans, jusqu'à sa mort. Ses descendants ne l'utilisèrent cependant plus guère, les appartements privés royaux étant sans doute trop simples à leurs yeux. Charles III fit finalement construire un nouveau château de style mauresque, la Casita del Principe, à proximité de l'Escorial. Depuis 1861, l'Escorial n'est plus une résidence royale.

L'Escorial aujourd'hui - un musée impressionnant

Le célèbre "Patio de los Mascarones" du palais de l'Escorial à San Lorenzo, Espagne - © canadastock / Shutterstock
© canadastock / Shutterstock

L'énormité de l'installation se reflète clairement dans la longueur totale des couloirs, qui mesurent au total environ 16 kilomètres. Les quelque 1.250 portes conduisent les visiteurs, entre autres, dans une salle octogonale souterraine en forme de coupole où reposent les ossements de presque tous les rois et reines d'Espagne dans des cercueils en marbre. Derrière, les cercueils des princes et des princesses sont alignés dans un couloir. Le sous-sol abrite également un musée de l'architecture qui explique la construction du complexe et expose les outils nécessaires à sa réalisation.

Œuvres d'art à El Escorial

La Bibliotéca de Impresos de l'Escorial à San Lorenzo, Espagne, contient plusieurs dizaines de milliers de livres et de manuscrits - © Adriaan Thomas Snaaijer / Shutterstock
Adriaan Thomas Snaaijer / Shutterstock

L'Escorial marque également des points pour les visiteurs intéressés par l'art. Outre une pinacothèque avec des peintures d'artistes mondialement connus, comme Dürer, Titien et Tintoret, on peut admirer dans l'aile des Bourbons les salles de représentation de Charles IV avec des meubles précieux, des tapisseries et d'autres peintures.

Advertisement

Dans la "salle des batailles", longue de plus de 50 mètres, Philippe a fait immortaliser sur des tableaux les principales batailles de la Reconquista, la reconquête de l'Espagne par les chrétiens et le refoulement des Maures. Les souvenirs des propres victoires de Philippe sont également gravés sur toile.

Si vous préférez le plaisir d'une lecture tranquille à la vue de batailles sanglantes, la Bibliotéca de Impresos, située au premier étage de l'aile nord-ouest, est l'endroit idéal. Elle contient plusieurs dizaines de milliers de livres et de manuscrits, dont ceux de la sainte catholique Thérèse d'Avila.

Pour couronner la visite de l'Escorial, une promenade relaxante dans les vastes allées et les jardins des princes ou dans l'idyllique jardin des moines s'impose.

Autres liens :

Site officiel de l'Escorial

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
error :