Citadelle impériale de Thăng Long à Hanoi, Vietnam

La citadelle impériale de Thăng Long se trouve sur les rives du Sông Hồng dans la capitale vietnamienne Hanoï. Pendant plus de 13 siècles, elle a été le siège de la souveraineté et le centre du pouvoir des empereurs vietnamiens.

Le Hoàng thành Thăng Long, littéralement traduit par "citadelle impériale du dragon ascendant", est situé sur la rive ouest du Sông Hồng ("fleuve rouge") dans la capitale vietnamienne Hanoï. Thăng Long a été la capitale du Vietnam de 1010 à 1802, et la citadelle impériale le siège des empereurs vietnamiens. Depuis 2010, la citadelle impériale de Thăng Long est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Advertisement

La citadelle de Thăng Long a été construite au 11e siècle par les souverains de la dynastie Ly', puis successivement agrandie et développée par les suivants.
L'ensemble de la citadelle s'étend sur une surface de 140 hectares et a été construit sur le modèle des villes des autres empereurs chinois. Elle a été construite à la hâte comme un puissant symbole d'indépendance sur les vestiges d'un fort chinois du 7e siècle.

Outre les habitations destinées au petit peuple, la Cité impériale abritait également des ministres et des hauts fonctionnaires. Seuls l'empereur et sa famille proche avaient accès à la Cité interdite. Pendant des siècles, elle a fonctionné comme le centre du pouvoir du Vietnam, ce qui lui confère une importance exceptionnelle pour l'histoire du pays. La plupart des bâtiments de la citadelle de Thăng Long, située sur les rives du fleuve Rouge, ont été détruits à la fin du 19e siècle lors de la conquête française.

Curiosités à la citadelle de Thăng Long

Intacte et incontournable, la tour du drapeau de Hanoï trône au milieu de ses vestiges, au sommet de laquelle flotte le drapeau national vietnamien. Construite entre 1805 et 1812, cette tour de pierre de 33 mètres de haut a été utilisée comme poste militaire sous le régime français de 1885 à 1954 et a donc été épargnée. Après la guerre d'Indochine, elle est devenue le symbole de la conscience nationale retrouvée des Vietnamiens.

Parmi les édifices religieux situés à l'intérieur de la citadelle de Thăng Long, le temple de la littérature est certainement le plus connu. Le pavillon de la princesse, construit selon le feng shui, a également été détruit mais déjà restauré pendant l'occupation française. Seule une réplique de la pagode à une colonne peut encore être visitée.

Les deux portes Doan Mon et Bac Mon ont été restaurées et constituent d'imposantes reliques des premiers temps de la citadelle impériale de Thăng Long.

Outre la citadelle historique de Thăng Long elle-même, ses environs sont également devenus une curiosité. Depuis 2002, des fouilles archéologiques sont menées, au cours desquelles de nombreux bâtiments détruits au 19e siècle ont été remis au jour. Seule une petite partie de l'ensemble du site a été mise au jour, la plupart des objets découverts ont été transférés au musée national.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement